scenographies

Ghosts Rug

in
Un Album, 2015

“Ghosts Rug” est une installation visuelle conçue par Nadia Lauro pour la performance Un Album de Laéticia Dosh

“Ghosts Rug” est un lieu, un lieu cinématographique dont les habitants auraient disparus et où il ne resterait que leur ombres, imprimées dans la moquette.

Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015
Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015
Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015
Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015
Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015
Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015
Nadia Lauro – Ghosts Rug - Ghosts Rug 2015

Note d’intention Laeticia Dosh

J’aimerais que Zouc puisse encore créer de nos jours, qu’elle puisse croquer notre époque. Avec la même scénographie, la même tenue, le même accessoire, sa chaise. J’aimerais qu’elle continue à utiliser le quatrième mur, à ne jamais parler en son nom et disparaître derrière ses personnages, nous laissant seuls à la regarder, à juger de ce qui est drôle ou pas.  Nous regarderions cette petite fille seule, amusée et inquiète, s’approprier les autres, passer d’une cheftaine à une schizophrène à un gynécologue, comme pour essayer de comprendre, en traversant d’autres corps, l’essence de cette époque fragile, cocasse, sombre et solitaire. De tout les humoristes, c’est elle qui serait le plus à même d’en rendre l’étrangeté et la diversité. Mais voilà, Zouc est à la retraite, son dispositif  scénique et sa méthode sont bien là. Je voudrais les utiliser comme un remède. Je voudrais devenir Zouc. Faire un Alboum 2015. Adopter sa façon de travailler : rencontrer des gens, d’horizons sociaux différents, en faire des modèles à copier, des modèles qui parlent d’eux mais qui parlent aussi de moi, comme c’était toujours le cas pour elle.  Etre Zouc c’est d’abord un processus de voyage dans le monde de l’humain qui demande de s’ouvrir à des milieux, des âges, des sexes, des conditions de vies différentes. Et de les considérer comme des sortes de frères. Car pour interpréter comme Zouc, il ne suffit pas d’imiter, de mimer. Il faut s’approprier l’autre totalement, sentir son essence profonde y trouver quelque chose de soi. Etre Zouc c’est un voyage humaniste, un voyage qui parle de désespoir, de mesquinerie, de pulsions de vie, de tics sociaux, de cruauté, qui regarde la noirceur de près en la transformant en quelque chose de risible et de tendre. J’aimerais avoir ce regard là sur mon époque. Faire comme si ZOUC était dans ma vie, à ma place, et qu’elle faisait Un Album à partir de celle-ci.   Laëtitia Dosch Décembre 2013

Laeticia Dosh, 2015.

Credits Un Album

direction artistique et interprétation  Laëtitia Dosch

co-mise en scène, aide à l’écriture  Yuval Rozman

oeil extérieur ponctuel  Fanny de Chaillé

scénographie  Nadia Lauro

lumières  Jonas Buhler

 

Création Arsenic, centre d’art scénique contemporain – Lausanne. 2015

administration CH   Michaël Monney,  Alexandre de Charrière

administration FR, production AlterMachine: Elisabeth Le Coënt, Camille Hakim Hashemi

coproduction le phénix – Scène nationale de Valenciennes  Arsenic, centre d’art scénique contemporain de Lausanne (Suisse) Centre Culturel Suisse à Paris – avec le soutien de  actoral 2015  La Comédie de Reims – Centre dramatique national Le Centre dramatique national d’Orléans Théâtre de Vanves Ville de Lausanne Loterie Romande la Fondation Nestlé pour l’Art Ernst Göhner Stifftung La SPEDIDAM L’ONDA Pro Helvetia, Fondation Suisse pour la culture  CORODIS – Commission Romande de Diffusion des Spectacles