scenographies

Tu montes?

2013

Tu montes? est un environnement-performance conçu par Nadia Lauro, en collaboration avec le performeur Frans Poelstra et 30 invités secrets.
Tu montes? est à la fois un environnement visuel, une architecture vivante et une performance.
Tu montes? est le basculement insidieux d’un spectacle annoncé (5 solistes), vers une périphérie organique et performative (40 guests / faux public) dans un environnement visuel immersive et déambulatoire.

Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013
Nadia Lauro – Tu montes? - Tu montes? 2013

Tu montes? est un projet qui s’articule autour d’une installation visuelle, d’une architecture vivante et d’une performance.
Tu montes? s’inscrit dans une série de performance-installations : Tu montes? (Ménagerie de verre, Paris, 2002 – Kanagawa Art Center, Yokohama, 2003) , As Atletas (Fondation Serralves, Porto, 2003 – Lausanne Jardin 2004) I hear voices (Spring wave, Seoul, 2007- Kaaïtheater, 2007, Bruxelles – Centre d’Art Contemporain La Criée, Rennes)

Tu montes? questionne la notion de contexte et la manière dont il peut mettre à l’épreuve notre perception. Il s’agit de développer des environnements visuels et corporels qui peuvent fonctionner comme des événements périphériques et dont le public, confronté à un évènement central, ne réalise pas immédiatement la dimension performative parallèle. “Tu montes?” tend à créer des contextes de performance qui se répandent dans le public et changent la nature de l’espace.
Tu montes ? est une mise à l’épreuve de la “scène” et de ses expansions.
“Tu montes ?” à pour origine le projet “Haven’t we met before” Nadia Lauro & Frans Poelstra, juin 2002, dans le festival DançasNaCidade.
Haven’t we met before? se déroulait au café-restaurant Taborda, meeting point du festival tous les soirs pendant 15 jours. Le restaurant est pourvu d’une large baie vitrée sur toute sa longueur offrant une vue sur un jardin en contre-bas et un large panoramique d’une partie de la ville.
Haven’t we met before? s’inscrit dans le contexte spécifique qui est celui d’un restaurant.Les clients y viennent dîner et non voir un spectacle.
Le contexte de la ménagerie n’ést pas celui d’un restaurant, c’est un lieu de spectacle où les gens viennent voir une performance. Il s’agira alors de construire un contexte où les “actions-performances/ actions/images” seront appréhendées comme des prétextes à des évènements se déroulant dans le public au même moment. Ces “actions focus” sont déterminantes car elles permettent d’envisager les “actions contaminatrices” non comme des performances délocalisées mais de semer le doute quand à la nature de ces événements dans le public. Les “actions/performances”sont identifiables immédiatement, sortes d”objets chorégraphiques autonomes” “Tu montes?” se déroule dans le hall (rez de chaussée et premier étage de la ménagerie.
Les actions du “faux public”(30 personnes environ)s’amplifieront progressivement jusqu’à un déplacement notable de la nature du regard adressé à un événement.(ex: de quelques anonymes “un tout petit peu trop proche” jusqu’à “les 40 participants à “Tu montes?” dansent ensemble “Beetle juice” parmi le public.)
L’environment est spécifique. Il travaille sur l’architecture de la ménagerie en altérant une de ces composantes. On « arrondit les angles » Un sol moelleux noir ( mousse alvéolée) recouvre tout le sol en remontant légèrement en courbe sur les murs. Des grosses bulles de savons flottent dans l’espace et des lapins noirs en laisse se baladent.
Tu montes? un un “espace à vivre”.

Credits

conception, mise en scène et installation visuelle  Nadia Lauro

en collaboration avec Frans Poelstra

environnement sonore  Boris Hauf

lumières  Yves Godin

performance  Jean-Luc Blanc, , Dimitri Chamblas, Barbara Manzetti, Jennifer Lacey, Frans Poelstra , Annabelle Pulcini

architecture vivante  Tania Barette, Jean Emmanuel Belot, Sarah Chaumette, Karen Chevalier, Maeva Cunci, Hideaki Fuwa, Ghyslaine Gau, Yves Heck, Clémence Gaillard, Nathalie Kousnezof, Guillaume Lauruol, Ségolène Marchand, Isabelle Martinetti, Viviana Morin, Lisa Nogara, Carole Perdereau,, Florence Pitot, Cécile Proust, Delphine Sainte Marie, Petra Sabish, Amanda Rubinstein, Alexandre Théry.
femmes enceintes Andrea, Francesca, Manuela, Suzanna, Ilke, Guenaelle, Céline, Isabo, Isabelle

bulles: Luc Moreau

construction: Lycée Technique du bois, élèves de Jean -Jacques Huyet et Thierry Decroix

remerciements: Irié, Hum!, Medhi Ben Attia, Eva Svennung

création Ménagerie de verre, 2002